Hilaire

 

Camille Hilaire

né à Metz le et mort le à Fourges, est un peintre, lithographe, vitrailliste et tapissier français.

Camille Hilaire naît en 1916 à Metz pendant l'annexion allemande. Issu d'un milieu modeste, il devient d'abord peintre en bâtiment, puis commence à dessiner et à peindre sur le motif.

En 1934, il épouse Anne-Marie Reslinger qui lui donnera une fille, Jeannine.

À cette époque, il fréquente la bibliothèque de la ville pour y copier Holbein ou Dürer.

Son travail est remarqué par Jean Giono et Nicolas Untersteller qui l'accueille dans son atelier de peinture à Metz.

Hilaire y rencontre le gouverneur de la ville, le général de Sainte-Croix, qui intervient afin qu'il puisse effectuer son service militaire à Paris.

Peu après, Camille Hilaire est mobilisé et participe courageusement à la campagne de France, à l'issue de laquelle il est fait prisonnier.

Il s'évade et rejoint Paris au début de 1941. En 1942, il épouse Simone Jance en seconde noces. Ne voulant pas être incorporé de force par l'armée allemande en tant qu'Alsacien-Lorrain, Camille Hilaire choisit la clandestinité.

Il s'inscrit donc sous un faux nom, Leblanc, à l'École des beaux-arts de Paris durant les années de l'Occupation, tout en fréquentant l'académie d'André Lhote, avec qui il se lie d'amitié.

Jeune admirateur d'Albrecht Dürer, qui influencera son trait sûr et incisif, et marqué par la luminosité des maîtres italiens, Camille Hilaire commence à exposer aux différents Salons parisiens.

En 1947, Camille Hilaire est nommé professeur de dessin et de composition décorative à l'École nationale supérieure d'art de Nancy.

Il concourt sans succès au prix de Rome en 1950.

Poursuivant ses recherches artistiques, il s’essaie à de nouvelles techniques, l'aquarelle, le vitrail, ou encore la tapisserie.

Il est nommé professeur à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 1958. Son métier lui permet de voyager et d'exposer.

Camille Hilaire a nourri son talent de ces voyages, tout au long du siècle, son œuvre peint ou tissé en exprime la beauté et la diversité, de Venise à la Normandie, qu'il affectionnait particulièrement, du Havre à Thionville.

Camille Hilaire est mort dans sa propriété située à Fourges, dans l'Eure (Normandie) et est enterré à Metz en 2004.

De son union avec Simone Jance-Hilaire, Camille Hilaire aura quatre enfants : Christiane, Pascale, Claude, peintre connu sous le nom de Hastaire, et Florence, artiste-peintre connue sous le nom de Cantié-Kramer.