Bosser

Jacques Bosser

Jacques Bosser est né au Havre en 1946. Depuis 1986, ce peintre, sculpteur et photographe vit et a fixé son atelier à Montrouge.

De longs séjours à l'étranger font naître des œuvres ou des pistes de travail pour de nouveaux projets.

En 1988 il travaille et expose à Los Angelès. En 1992 et 1994, lors de ses séjours en Inde, il prend des photographies autour des temples des pèlerins aux abords des fleuves qu'il utilisera ensuite pour associer a des peintures.

C'est le début d'une réflexion sur l'usage de la photographie dans son œuvre. Dès 1995, il perfectionne sa maîtrise de la photographie et ne la traite plus comme ayant une fonction de double.

Dorénavant, travaillant en studio, la photo est composée comme une peinture, travaillée en plans et couleurs.

Un long périple en Afrique en 1996 lui fait retrouver les sensations de son enfance, ayant vécu en Afrique équatoriale de l'âge de 3 à 12 ans.

Puis, c'est le Japon en 1997, la Corée et Taiwan récemment. Les images deviennent de pures œuvres plastiques, non recadrées, non retouchées que l'on désigne sous l'appellation de " photographie plasticienne ". Cela est démontré en 2006 par le BTK project (Bosser, Tilley, Kabuki), un ensemble de photographies (format 80 x 80 à 120 x 180) mettant en scène Sue Tilley , modele du peintre Lucian Freud ,maquillée, coiffée et habillée de kimono aux riches motifs, en cadrage serré.

Dans le travail photographique de 2007 " Wax Spirit. " Un ensemble de portraits qui mettent en scène la communication dans les anciennes colonies depuis l'indépendance des années 1960 d'hommes politiques ou religieux à travers des tissus portés par les femmes appelé Wax (tissu aux couleurs vives). Jacques Bosser met en scène ce tissu, habillant une femme noire ou blanche servant d'arrière-plan à la photographie, tout en faisant références à la grande peinture de portrait du Titien à Gauguin.

Suivez nous sur les réseaux sociaux !