Latuner

Bernard Latuner

la toile du monde

Dans son exposition à l’Espace Malraux de Colmar, intitulée « 2013 : fin de la préhistoire », le Mulhousien Bernard Latuner peint les animaux qui disparaissent, la nature que l’homme détruit et qui à ses yeux se muséifie.

Un regard d’artiste sur notre société qu’il projette sur l’écran de ses tableaux dans un geste presque cinématographique.

Sur l’écran blanc de sa toile blanche, Bernard Latuner se fait son cinéma…

Depuis 52 ans, l’artiste mulhousien projette sa vision du monde dans ses tableaux avec l’opiniâtre conviction qu’il faut raconter son temps, accepter l’empathie avec son environnement, prendre la parole pour dire cet état des choses et de la société.

Lorsqu’on croise dans les rues de Mulhouse cet homme au pas décidé, légèrement voûté, vêtu de son éternel costume noir, il y a de fortes chances qu’il rejoigne son atelier de la rue Mercière, là-haut sous les toits.

Là où niche son univers de peintre, entouré de ses toiles, déjà tendues vers l’imaginaire qu’y inscrira l’artiste.