Artistes de gravure

Artistes de gravure : Retrouvez trois diaporamas ci-dessous, un quatrième est en gestation !

ADAMI

ALLIRAND

ALLENBACH

ALLIGAND

ANDLAUER

ANTISTATYK

ARNAL

ARNE AULLAS

Eduardo ARROYO

ARTAUD

AYUSO

BACH_ELVIRA

BAILLY

BALL

BAR ALAIN

ANDRE BARLIER

BARTADOZ

BECUWE

BELGEONNE

BELLMER

BOGART

BOISSEL_MAHE

BONCOMPAIN

BOSSER

BOUDOUNE

BRAUN

BRAYER

BREETVELT_ADA

BRICKA

BRIELS

BRISSON

BRUETCHY

BUCCIALI_NAIS

BUFFET

CAIRO

CANINI

CARZOU

CHAROY

CHASSERIAU

CHEVALIER

CHICA

CLAUZEL

COIGNARD

COMBAS

CORNEILLE

CORNU

COTTAWOZ

DALE

DALI

DALOZ

DAN STEFAN

DAVRINCHE

DEBERDT

DEBIASI

DEFOSSEZ

DELARUE

DENNING

DEPERTHES

DESMET

DEVAUD

DI ROSA

DONADINI

DOUTRELEAU

DUCORROY

ENGELMANN

ERRO

FALAIZE

FANCHE

FELTEN

FLOSI Monique

FOESSER

FOG

FRANGI

FU JI TSANG

GA

GAMBLE

GANGLOFF

GANTNER

GAVEAU

GELIS

GOETZ HENRI

GORODINE

GORRITI

GROSAJT

GUIBAL

GUINY

GUIRAMAND

GUITARE

GUTH

HASEGAWA

HELENON

HILAIRE

HIRSCHMILLER

HOFFMANN

HOHLER

HOMMES

HUMAIR

JEAN-PAUL LAURENT

JOUANA

JOUENNE

JOUHET

JULLY

KAMINSKI

KANNO

KIM EN JOONG

KIM MINJUNG

KIMBLE STUART

KISSMER

KIVINEN TIINA

KLASEN PETER

KLEINMANN

LAPORTE

LATUNER

LE NALBAUT

LEICK

LINDSTROM

LIOT ERIC

LOSTE

LOU G

LOUBERT

LUCCIA

LUX KIM

MAEHARA

MAIR KURT

MALAR

MARZIAC

MAS

MASSON

MATHONNAT

MATTA FREDERICA

MERZ

MEYER CHRISTOPHE

MEYER PETERSON

MICHELE MASCHERPA

MIRO

MOLDO

MONDAE VINCA

MOREL

MORIETTE

MOULY

MUCKENSTURM

MUHL

NISSAN ENGEL

NOEL MARTIN

NOQUET

OLSUFIEV

OSANNE

PALMA

PARADON BRIGITTE

PASQUA

PICARD

PICASSO

PIENTA

PISCO LOGIK

POLLET

POULET

QUESNIAUX

QUILICI

RABINOVITCH

REA ONE

REMLINGER

RIBAS

RIPOLLES

RISCH

RIVILLON

ROESZ

ROY

SAKAMOTO

SARRAZIN

SCHKOLNYK

SEGUI

SEKU OUANE

SEYEDIN

SHIRAISHI

SOULIE

SPAHN

SPEEDY GRAPHITO

SAINT GENIES

STRUBEL

SUMO

TANGUY

THOMAS

TITUS-CARMEL

TOBIASSE

TOMI UNGERER

TSUZAWA KAORU

TURMEL

TYSON

ULRICH

VALADIE

VERCRUYCE

VILLEGLE

VIVIN

VOTTELER

VRIJS ANKE

WAYDELICH

WEIL

WEISBUCH

ZAROU

ZIANI

ZIEGENTHALER

ZHOU HAO

Les Artistes de gravure

procèdent à ce qu’on nomme L’estampe qui désigne, au sens strict, le résultat de l’impression d’une gravure ; la gravure étant l’ensemble des techniques qui utilisent le creux ou l’incision pour produire une série d’images ou de textes. Le principe consiste à inciser ou à creuser, à l’aide d’un outil ou d’un mordant, une matrice, généralement en bois ou en métal, qui après encrage, est imprimée sur du papier ou sur un autre support.

Aujourd’hui, par commodité, certaines institutions ou organisations (la Bibliothèque nationale de France, ou la Fédération nationale de l’estampe) appellent aussi estampe, le tirage obtenu par des techniques de reproduction artistique, comme la lithographie ou la sérigraphie, qui utilisent des principes différents6.

L’estampe originale est une œuvre de création obtenue par impression d’une matrice (ou de plusieurs matrices dans le cas d’une impression polychrome) réalisée par l’artiste lui-même, ou sous son contrôle direct.

Elle se distingue de :

  • la copie (fig. 1 et 2), exécutée d’après une autre gravure ;
  • l’adaptation, ou reproduction (fig. 3 et 4), exécutée d’après une œuvre d’art déjà existante7 ;
  • l’interprétation (fig. 5), exécutée par un graveur d’après documentation (croquis, esquisse ou dessin), sur commande d’un artiste qui ne participe pas directement à l’exécution de l’estampe.

 Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Les principaux procédés

On distingue habituellement deux grandes familles d’estampes : les impressions en taille d’épargne et les impressions en taille-douce. Les outils et produits employés varient sensiblement d’une technique à l’autre10. L’examen attentif d’une estampe permet donc en principe de reconnaitre le procédé utilisé.

L’impression en relief ou taille d’épargne

Elle est obtenue à partir de matrices en relief pour lesquelles les parties non imprimantes sont éliminées mécaniquement ou chimiquement. C’est la partie saillante de la planche gravée qui est encrée. Le contact avec une forte pression sur du papier, ou un autre support, produit l’estampe. Les principales techniques utilisées sont la xylographie, la gravure en criblé sur métal et la linographie.

La xylographie

Article détaillé : Xylographie.
Article détaillé : Incunable xylographique.

Estampe obtenue par le procédé de la gravure sur bois. C’est la technique la plus ancienne ; elle était pratiquée dès le viie siècle en Chine. Le sūtra du Diamant, de 868 et conservé à la British Library, est le plus ancien tirage xylographique conservé aujourd’hui.

En Europe, l’estampe datée la plus ancienne est conservée à la John Rylands Library de Manchester. Il s’agit d’une xylographie anonyme coloriée à la main datée de 1423 représentant saint Christophe (fig. 6).

  • Sur bois de fil

La gravure sur bois de fil est réalisée sur une planche de bois découpée dans un tronc d’arbre pris dans le sens longitudinal, celui des fibres.

  • Sur bois de bout

La gravure sur bois de bout est réalisée sur une planche de bois découpée dans un tronc d’arbre pris dans le sens transversal, perpendiculairement aux fibres. La technique est dite provenir d’Angleterre et Elisha Kirkall (1682-1742) fut le premier à graver au burin sur bois de bout11, mais afin de produire des effets de manière noire. Thomas Bewick12 (1753-1828) popularisa cette technique (fig. 7).